Mont-Saint-Guibert, Belgique – Celyad (Euronext Bruxelles et Paris, et NASDAQ : CYAD), pionnière dans la découverte et le développement des thérapies cellulaires CAR-T, annonce des premiers résultats cliniques prometteurs du premier niveau de dose dans le groupe des tumeurs hématologiques de son étude THINK (THerapeutic Immunotherapy with CAR-T NKG2D).

  • Tout premier cas de réponse morphologique complète (MLFS1 ) obtenue à l’aide de cellules T génétiquement modifiées, sans chimiothérapie lymphodéplétante préalable, chez un patient atteint de leucémie myéloïde aiguë (LMA) réfractaire et récidivante.

Christian Homsy, CEO de Celyad, a déclaré : « Nous sommes ravis de cette première réponse clinique objective obtenue avec notre produit CYAD-01 (CAR-T NKG2D). C’est la toute première fois qu’un patient souffrant de LMA réfractaire récidivante atteint le stade de MLFS après avoir été traité avec des cellules T génétiquement modifiées et ce, sans chimiothérapie lymphodéplétante préalable ni administration d’un traitement concurrent au produit CYAD-01. Cette réussite renforce la confiance en notre approche et confirme la validité des ligands NKG2D comme cibles. Nous allons à présent utiliser les données collectées pour passer à la phase suivante du développement de notre produit, c’est-à-dire obtenir des réponses cliniques dans un maximum d’indications. »

Au niveau de la dose initiale, 3 x 108 de cellules T CYAD-01 ont été administrées, sans chimiothérapie de conditionnement préalable, à une cohorte de trois patients souffrant d’un cancer hématologique (LMA pour deux d’entre d’eux et myélome multiple (MM) pour le dernier). Un patient atteint de LMA a atteint le statut de MLFS après l’administration de CYAD-01 au H. Lee Moffitt Cancer Center and Research Institute, basé en Floride (États-Unis).

Dr. David Sallman, Assistant au sein du département d’Hématologie du MoffittCancer Center commente : « Ces résultats prometteurs apportent les premières preuves de validité clinique du produit CYAD-01 comme récepteur spécifique d’antigènes tumoraux. Ils démontrent également la sensibilité de la LMA aux thérapies cellulaires génétiquement modifiées. Cibler un antigène offre des défis significatifs en LMA ; cette première réponse clinique est donc porteuse d’espoir pour les patients étant aujourd’hui à court d’options thérapeutiques. Ces résultats sontd’autant plus impressionnants qu’ils ont été obtenus sans chimiothérapie lymphodéplétante préalable, ce qui souligne le potentiel des récepteurs d’antigènes physiologiques. »

La LMA est un cancer du sang qui se caractérise par une prolifération rapide de globules blancs anormaux dans la moelle osseuse, affectant ainsi la production de cellules sanguines normales. Chaque année, 20.000 cas de LMA sont diagnostiqués aux États-Unis et presque autant en Europe. Étant donné que l’incidence de la LMA augmente avec l’âge, il est très probable que le nombre de cas diagnostiqués augmente à l’avenir au vu du vieillissement de la population.

Le Dr. Frédéric Lehmann, Vice-Président des Opérations Cliniques et des Affaires Médicales chez Celyad, a ajouté : « Cette première réponse objective en cours, obtenue sans traitement complémentaire comme la lymphodéplétion, confirme le potentiel de CYAD-01 à traiter la LMA réfractaire et récidivante, l’un des cancers les plus mortels et pour lequel le taux moyen de survie est inférieur à quatre mois. Le concept de cellules CAR-T dotées du récepteur NKG2D progresse désormais vers les prochaines étapes de validation ».

L’essai THINK mené aux États-Unis et en Europe comprend deux phases : une phase à dose croissante et une phase d’expansion. La phase à dose croissante est menée en parallèle dans les groupes de tumeurs solides (cancer colorectal, du pancréas, de l’ovaire, du sein triple négatif et de la vessie) et hématologiques (LMA et MM), tandis que la phase d'expansion évaluera en parallèle chaque type de tumeur indépendamment. Le schéma à dose croissante comprend trois niveaux posologiques ajustés selon le poids corporel : jusqu’à 3x108, 1x109 et 3x109 de cellules CYAD-01. À chaque dose, les patients reçoivent trois administrations successives, à deux semaines d’intervalle, de cellules CYAD-01 à la dose spécifiée. À ce jour, 14 patients ont été traités dans l’essai THINK. Un cas d’effets indésirables de stade 3 et un cas d’effets indésirables de stade 4 ont été observés et résolus en 72 heures. Aucune toxicité limitant la dose, ni aucun décès lié au produit n’a été reporté.

L’équipe de direction de Celyad tiendra une conférence téléphonique ce vendredi à 14h00 (CEST) / 8h00 (EDT).

Détails de la conférence téléphonique

Une conférence téléphonique aura lieu vendredi 6 octobre 2017, à 14h00 (CEST)/8h00 (EDT) afin de faire une mise à jour sur la stratégie clinique. Christian Homsy, CEO, et Patrick Jeanmart, CFO, feront une brève présentation suivie d’une session question/réponse. Il est demandé aux participants de composer les numéros qui leur ont été attribué et ce, cinq minutes avant le début de la conférence téléphonique.

Vous pouvez accéder à la conférence téléphonique en composant l’un des numéros proposés ci-dessous et en utilisant le code suivant : 951488554

  • International: +44 (0) 2071 928338
  • Belgium: 02 793 3847
  • France: 0170700781
  • UK: 0800 2796619
  • US: 1 877 8709135

Téléchargez le(s) communiqué(s) de presse

Press release

261.02 Ko

Communiqué de presse

250.98 Ko

Persbericht

262.06 Ko

Conférence téléphonique – Update sur la stratégie clinique

Prochaine actualité

Conférence téléphonique – Update sur la stratégie clinique